• Interview de James Morgan

    Interview de James MorganPar Maggie Stiefvater et Tessa Gratton. Le sujet, James, est le meilleur ami, le partenaire sarcastique dans le premier roman de Maggie, Lament. L'interviewer est tout droit sorti de l'imagination incohérente et absurde de Tessa. Disponible sur le site Merry Sisters of Fate (et traduit par moi)

    La plupart des gens ignorent son existence, les humains et même ceux de son espèce. Elle ne laisse pas
    de bonbons ou d'argent, elle ne cache pas son nom ni ne mange de petits enfants. Ce qu'elle fait, c'est
    garder les secrets des fées secrets. Lorsqu'il y a une brèche entre les Portes, elle déploie ses ailes, prend
    son porte-documents afin de protéger les royaumes de Sous la Colline, munie d'un crayon, de lunettes à double foyer et d'un bloc note.


    NUMERO DU CAS : 53 878
    Sujet : Morgan, J.A.
    B---- en Virginie, États Unis

    Note de l'interviewer : le sujet dort étendu dans des couvertures emmêlées. Quand je me suis assise sur son torse, j'ai dû lui donner une tape sur la joue pour qu'il se réveille. Je ne m'attends pas à ce que ce soit un entretien compliqué.

    Q : Quels sont vos noms et prénoms, s'il vous plait.
    R : James A. Morgan. La A c'est pour Annabel. Mes parents me détestaient.
    Non, je blague. Le A est pour Antioche. Mes parents me détestaient vraiment.
    En fait, mon père et mon oncle (qui, pour l'histoire, est totalement cinglé) sont tous les deux des anthropologues, ce qui veut dire qu'ils sortent de terre des cochonneries puis demandent aux autochtones les plus amicaux pourquoi diable ils avaient enterré ça. J'imagine qu'Antioche a une quelconque signification pour eux. Je dis juste aux gens qu'il y a une ville qui porte mon prénom.

    Note de l'interviewer : Quand il parle à des inconnus, le garçon ne semble pas connaître pas les règles de base de la prudence.

    Q : Activité ?
    R : C'est quoi ça, un formulaire pour les impôts ? Les jeunes de seize ans n'ont pas d'activité salariale. Nous sommes jeunes et libres et tout le tintouin. Bon d'accord, je suis un adolescent américain émancipé du type musicien. Fourre ça dans ta pipe et fais-en ce que tu veux.

    Note de l'interviewer : Le sujet est ouvertement hostile, potentiellement problématique.

    Q : Comment avez-vous rencontré la maintrèflée ?
    R : Elle m'a vomi dessus le premier jour de la Seconde. Je me souviens m'être demandé comment une fille de cette taille pouvait dégobiller autant. Comme vous pouvez l'imaginer, c'était une de ces histoires de coup de foudre.
    Et puis c'est devenu une habitude, vous savez ? Elle vomissait quand elle était nerveuse, j'esquivais... nous sommes une sorte de couple parfait.

    Q : Quels sont vos sentiments à propos des Fées ?
    R :
    Ils peuvent se pointer là où on ne les voit pas. Loin des gens, de ma voiture, ma putain de voiture. Je suis vraiment parti pour balancer des rouleaux de papier toilette sur quelques fées des collines.

    Note de l'interviewer : demander à F----- ce que veut dire cette histoire de papier toilette. Est-ce une menace ?

    Q : Parlez-moi de vos aptitudes magiques. Quand les avez-vous remarquées pour la première fois ?
    R : Mes... quoi ? Oh. Oh. Le truc psychique. Oui, je suis un medium lamentable. C'est dans la famille. Comparé aux pouvoirs vaudou totalement space de Dee, c'est comme si j'étais dyslexique de la magie. Mais bon. Les choses bizarres me laissent froid. Et croyez-moi, il y a eu beaucoup de choses pour vous donner la chair de poule dernièrement.

    Q : Avez-vous des plans pour le futur ? En supposant que vous surviviez, bien sûr, mon cher garçon.
    R : Dominer le monde, bébé. Carrément.

    Note de l'interviewer : J'envisage revenir voir le sujet quand ils ne sera pas aussi sarcastique. Je doute que cette opportunité vienne un jour cependant.


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    2
    Jeudi 10 Mars 2011 à 17:03
    Ah merde ça me donne envie de lire le bouquin tient !
    1
    Mardi 11 Mai 2010 à 16:21
    j'adore :-)))
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :