• La Vélociraptor Sisterhood ~ la solidarité féminine entre soeurs vélociraptors

    La Vélociraptor Sisterhood ~ la solidarité féminine entre s½urs vélociraptors

    Traduction d'une entrée du blog de LJ Smith, quelques spoilers sur le Cercle Secret et des
    références au tome 3 de Journal d'un Vampire (là où l'expression fait sa première apparition).

    _____
    Pourquoi LJS aime-t-elle avoir des héroïnes fortes ou des filles timides qui cessent d'être timides et prennent les choses en main ? La raison principale est qu'elle était une fille timide lorsqu'elle était jeune et qu'elle s'est fait beaucoup embêter, pour ne trouver des répliques cinglantes que le soir dans son lit. Et maintenant qu'elle crée ses propres mondes et qu'ils finissent en livres, elle peut rendre les coups et les filles timides comme elles le peuvent aussi. Elles parviennent à sortir leurs répliques cinglantes au bon moment. De plus, elles découvrent qu'elles ont réellement un grand héritage magique (voir dans le chat ce qui a poussé LJS à écrire) et qu'elles deviennent de plus en puissantes jour après jour, en apprenant à se faire confiance et à se fier en leurs instincts.

    _____Parmi ces filles, il y a Cassie, l'héroïne du Cercle Secret. Cassie est probablement la quintessence de la fille timide. Elle se retrouve dans une nouvelle école, incapable de se faire de nouveaux amis et brimée par une bande populaire, un groupe connu sous le nom de Cercle. Mais après un incident, Cassie s'aperçoit qu'elle peut tirer du pouvoir de la terre. Elle apprend qu'elle est, comme les autres membres du Cercle, une sorcière, la fille d'une sorcière, la petite fille d'une sorcière et ainsi de suite, jusqu'aux sorcières de Salem.
    _____Au début Cassie n'a pas beaucoup de contrôle sur ses pouvoirs mais quand les choses s'assombrissent, non seulement pour le Cercle Secret mais pour la ville entière, Cassie doit trouver le courage et la force d'aller faire face à l'ennemi. LJS adore écrire sur des filles qui découvrent le courage endormi en elles.
    _____Elle aime tout autant écrire sur des filles fortes. Elena Gilbert, l'héroïne de Journal d'un Vampire est un bon exemple. Et bien qu'elle apprenne au fil de l'histoire ce qu'est l'humilité ainsi que d'autres valeurs qui en valent la peine et plus intéressantes que de considérer les garçons comme des jouets, elle ne perd jamais de sa bravoure ou de son sarcasme. Et ce n'est pas tout, elle a deux amies très fortes : l'exubérante Bonnie qui est toujours prête à essayer quelque chose de nouveau, et l'impassible Meredith qui garde son sang-froid en toutes circonstances.
    _____Ces trois filles – mais aussi Cassie du Cercle Secret et ses amis sorciers – font partie de ce que LJS appelle la Vélociraptor Sisterhood, une sorte de solidarité féminine entre filles plus ou moins fortes. Si vous avez vu les vélociraptors de Jurassic Park, vous savez que ce sont des créatures intelligentes, rapides et tout à fait effrayantes. Vous voyez aussi ce que sont des chasseurs en meute, comme les lionnes, dont la vie dépend des unes des autres.

    _____La Vélociraptor sisterhood n'est pas une chose sanglante qui requiert un costume de dinosaure, ça veut juste dire que les filles s'aident les unes les autres plutôt que de se moquer ou de se snober entre elles. Les garçons peuvent en faire partie, ce sont les frères des soeurs vélociraptors et leur devise serait « je ne menace pas les filles, les filles ne me menacent pas. » Pour faire simple, la vélociraptor sisterhood, c'est défendre ses amies et ses soeurs quand elles en ont le plus besoin.
    _____En plus de cela, LJS aime que ses personnages aient une idée de métier en tête, ou un intérêt solide pour une chose ou une autre, mais pas simplement devenir une mère. Elle passe pas mal de temps à faire des recherches sur ce sujet pour que les filles puissent se préparer à embrasser la carrière qui les intéresse.
    _____Mais ensuite, vient le problème des pronoms. Les exemples que LJS cite ne sont pas applicables au français, mais vous connaissez tous le « ils » qui s'appliquera peu importe le nombre de filles tant qu'il y a un garçon dans le lot, les termes qu'on ne peut pas féminiser, ce qui donne des femmes-pompier (mon Word ne connait même pas...), la magnifique connotation des mots comme chienne ou chatte...
    _____En anglais, dans le Cercle Secret, à un moment, Cassie s'étonne que les garçons soient qualifiés de « witch » sorcière et, je crois que c'est Diana, explique que le terme s'applique au deux sexes, même s'il parait féminin au premier abord... Je pourrais personnellement continuer sur la masculinisation de certains termes. Les « faeries » unisexe deviennent des « fés » masculins – pourquoi ne pas garder le terme de « fées » sachant qu'il y a des membres du sexe masculin parmi ce peuple « païen » ? On a suffisamment de dénominations masculines tous les jours, quand même. Et puis on ne dit pas une ange quand ce sont des filles, ce sera toujours un ange...

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    10
    Lééa
    Dimanche 17 Juillet 2011 à 20:46
    j'adore aussi le personnage de jenny :) mais oé pour elena
    9
    Holly
    Samedi 18 Juin 2011 à 17:26
    Merci, grâce a toi, j'ai enfin compris ce que signifiait Vélociraptor, dès le début, Jme suis focalisé sur le dinosaure xD
    8
    Lundi 26 Juillet 2010 à 12:36
    voilà pourquoi j'aime bien cette auteur ^^
    7
    Lundi 26 Juillet 2010 à 12:36
    eh ben sa en fait des choses ^^ c'est presque l'égalité des sexe ^^
    6
    Samedi 17 Juillet 2010 à 19:21
    Je n'apprécie pas tellement cette auteur , mais j'aime beaucoup sa réflexion .
    5
    Samedi 17 Juillet 2010 à 10:15
    Ah, je n'ai pas lu le Cercle Secret...
    4
    Vendredi 16 Juillet 2010 à 21:04
    Trop bien !
    3
    Vendredi 16 Juillet 2010 à 10:53
    J'aime beaucoup les livres de LJ Smith expressément parce que dans ses univers les filles ne sont pas que des filles - filles toute bêtes, snob et poufs =D Ce qui il faut le dire change de notre monde actuel xD
    2
    Jeudi 15 Juillet 2010 à 22:37
    Ah sympa ce petit article, c'est vrai que dans ses livres elles ont un super ces jeunes filles à la fois fragile mais forte là où on ne penserait pas ! je voudrais bien en être une ! lol !
    1
    Jeudi 15 Juillet 2010 à 22:27
    comme quoi, beaucoup de choses viennent du vécu d'un auteur...bon et on fait quoi des filles ni timides ni fortes? lol
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :