• Sam et les amours de jeunesse

    Sam et les amours de jeunesse, traduction d'un article du blog de Maggie StiefvaterMaggie en Bulgarie


    La question de l'heure : est-ce que les garçons comme Sam existent vraiment ?

    Moins le côté loup-garou.

    C'est une question qu'on me pose souvent dans les e-mails et quand je visite les écoles alors j'ai décidé qu'il était temps que j'en parle. De l'amour de jeunesse en général, je veux dire, et des garçons comme Sam plus particulièrement. Parce qu'il me semble que lorsque vous écrivez des histoires d'amours adressées aux adolescents et à ceux plus âgés, vous devez être sûr de connaître le sujet avant d'écrire. Je ne crois pas que ce soit une bonne idée de donner une image artificiellement favorable aux ados. Alors, voilà donc ce que je pense de l'amour de jeunesse.

    Premièrement, je pense que ça existe. J'ai rencontré mon mari quand j'avais 19 ans et je savais. Laissez moi vous le dire, je savais. Nous nous sommes fiancés un mois et demi plus tard. Mes parents n'étaient pas très contents que leur fille qui n'avait jamais eu de rendez-vous se retrouve soudainement fiancée, c'est compréhensible, et ils étaient très dédaigneux vis-à-vis de mes déclarations d'amour sincère. Ils ne me croyaient pas et cela a créé une brèche immense. Est-ce que je pense que toutes les relations commencées à l'adolescence représentent l'Amour Vrai et Unique ? Non. Est-ce que je pense que c'est tout à fait possible ? Oui. Ça dépend de la maturité, si c'est le bon moment ou le bon endroit... pourquoi pas ? La seule chose importante, selon moi, c'est d'avoir déjà les bases de la personne que vous allez être. Vous ne vous laissez plus influencer par les autres : parents, amis, pression sociale. Vous êtes devenus vous. Certains sont devenus cette personne à 17 ans, d'autres ne le sont pas avant 30.

    Deuxièmement, Sam. J'ai demandé sur Twitter et Facebook si les gens pensaient que des garçons comme Sam existaient dans la vraie vie. Après quelques remarques cyniques qui diagnostiquaient que de tels Sams étaient gay, et d'autres qui doutaient que des garçons comme ça puissent exister, on est arrivé dans les réponses intéressantes : des tas de personnes avaient rencontré leurs maris quand elles avaient l'âge de Grace, des gens qui connaissaient des Sams, des filles qui sortaient avec des Sams, des gens qui avaient aimé et perdu des Sams. Je n'étais pas surprise car j'ai basé Sam sur diverses personnes de la vraie vie. Peut-être qu'ils ne lisaient pas tous Rilke, jouaient de la guitare ou se changeaient en loups-garous mais ils faisaient des choses similaires. Ils étaient créatifs, sensibles, prévenants, timides. Loyaux, aimants. Ce qui me brise le c½ur c'est de lire des réponses de filles qui disent qu'elles aimeraient bien que des garçons comme Sam existent pour de vrai, des gars dingues de la fille dont ils sont amoureux. Et ils le sont. Je suis triste de lire que des gens se résignent à moins que ça – autant pour les filles que pour les garçons.

    Troisièmement, encore Sam. Je reçois des emails de jeunes de 12-15 ans qui disent que leurs petits copains n'aiment pas être comparés à Sam de Frisson. Ou elles disent que leurs copains ne sont pas comme Sam. Eh bien, ils ne peuvent pas l'être. Tout ce qui fait de Sam Sam requiert du temps. Ce que les filles semblent aimer le plus chez Sam – son dévouement – ne devrait pas être attendu chez quelqu'un de 14 ans à mon avis. Sam à 18 ans, il va sur ses 19 ans et c'est aussi un très vieux garçon de 18 ans à cause de sa vie. Il est prêt à s'engager et sait qui il est bien mieux qu'un garçon de 4 ou 5 ans plus jeune. Frisson n'aurait pas pu se passer si Grace et Sam avaient 14 et 15 ans. Ça ne devrait pas arriver. Sortir avec quelqu'un est tout à fait différent quand vous avez cet âge, l'indépendance apporte une grande différence.

    Quatrièmement, reconnaîtriez-vous un Sam si vous en voyez un ? Lorsque j'ai écrit Frisson, je voulais qu'il y ait une histoire d'amour qui pourrait réellement arriver, entre une fille normale et un garçon normal, pas un loup-garou hyper sexy capable de faire du développé couché avec son petit doigt. Alors Sam se devait d'être discret, loyal, incertain, hésitant. Grace dit que la première fois qu'elle l'a rencontré, elle aurait pu passer à côté de lui sans le remarquer. L'amour nous rend les gens beaux. Je vois beaucoup de filles qui sortent avec des garçons simplement à cause de leur apparence alors que le mec parfait, loyal et adorable est juste là – mais il n'a pas la chevelure du Prince Charmant, peut-être qu'il porte un tee-shirt délavé de Metallica, peut-être qu'il est rondouillet ou peut-être qu'il fait vraiment tout ce qu'il peut pour se débarrasser de cette fichue acné. L'apparence change. Le c½ur reste le même.

    Cinquièmement et, waw ça devient long, la conviction. Je pense que l'amour vrai vient à vous si vous y croyez. Si les ados retiennent quoi que ce soit de Frisson, j'espère que c'est cela : si vous êtes ouverts à l'amour est prêts à vous poser pour rien de moins que quelqu'un totalement mordu de vous et vous seul, qui vous respecte pour qui vous êtes, qui est heureux avec vos limites et qui trouve intérêt à vous rendre heureux, vous le trouverez. Je veux que tous les ados qui lisent Frisson ne choisissent rien d'autre qu'une relation d'un tel respect et d'une telle égalité. Parce que vous aurez ce que vous voulez, et si vous vous lancez en sachant qu'un amour pareil est possible, eh bien vous avez de sacrées chances de le trouver. Ça me tue de voir des ados qui sortent avec un abruti qui est moins que respectueux d'elle ou qui leur fait faire des choses pour lesquelles elles ne sont pas prêtes ou qui n'est pas intéressé ou condescendant. Le vrai amour vous permet d'être la personne que vous êtes sensés devenir. Il fait de vous quelqu'un de mieux, pas l'inverse.

    Sixièmement, c'est donc oui. Ma réponse est oui. Il y a des Sams autour de nous. Les amours de jeunesse existent réellement. Ce n'est pas pour tout le monde mais ce n'est pas une chose rare que l'on ne trouve que dans les romans. C'est la raison pourquoi j'écris des romans pour ados. Parce que les ados tombent vraiment amoureux tous les jours et que quelqu'un devrait raconter leur histoire.

    J'étais l'une d'entre eux.

    Maggie Stiefvater

    (Traduction de Lothfleur)


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    20
    Lexie G.
    Vendredi 14 Mars 2014 à 19:27
    Lexie G.

    C'est tellement vrai... Moi j'aimerai tellement rencontrer un garçon comme Sam, pour moi c'est l'homme idéal ! Il est parfait, mon Samounet !

    19
    Mercredi 11 Mai 2011 à 20:27
    Oui c'est vrai qu'après cet article, tu m'as redonné envie de lire la saga ! Je pense aussi que des Sams existent, mmmenfin... Il n'y en a pas des masses ! En tout cas, j'espère que j'en suis un !
    18
    Mercredi 11 Mai 2011 à 20:26
    Ouaw, et bah ! Elle a très bien décrit Sam :D
    17
    Mercredi 9 Mars 2011 à 23:31
    J'avais lu ça mais je me souvenais plus qu'elle avait été fiancé si tôt. J'imagine ce que ça devait être ! Pas facile quand on est jeune avec les parents...
    16
    Samedi 18 Décembre 2010 à 14:52
    J'trouve ça intéressant à lire, maintenant que j'ai commencé le livre & que je sais de quel(s) personnages l'auteure parle !!
    15
    Samedi 10 Juillet 2010 à 05:30
    enfait si tu passe ta vie avec la meme personne et que tu est comblé c'Est un genre d'ame soeur en fait
    14
    Mercredi 7 Juillet 2010 à 12:47
    Oh je kiffe le bonhomme de neige ^^ il trop chou. J'aime surtout ces petits yeux et le museau ^^
    13
    Mardi 11 Mai 2010 à 19:30
    Coucou, j'ai mis un lien sur mon blog vers cet article (sans toutefois le recopier, je ne suis pas pour le plagia), j'espère que ça ne te gène pas !
    12
    Dimanche 2 Mai 2010 à 17:11
    Waouh ! Merci pour la trad' :)
    J'adore ce qu'elle dit et la conviction avec laquelle elle te sors ça. Et puis son histoire fait rêver quand même... Très intéressant quoiqu'il en soit, ça éclaire aussi la lecture du livre.
    11
    Lundi 12 Avril 2010 à 12:59
    Cool, ton chat, mais libre!!

    Le chat est libre, fait ce qu'il veut, est opportuniste là où le chien est fidèle à la mort...je vois bien la mienne...mais je crois qu'elle nous aime sincèrement, vu les câlins (quand elle n'est pas en vadrouille dans la forêt pour ramener des mulots décapités, beurk...) Par contre, le moindre bruit un tant soit peu électrique la fait fuir dans la forêt;-)))
    10
    Lundi 12 Avril 2010 à 12:44
    oh oui, une super ambiance: "tu me laisses" dit Anya à son frère qui aime bien lui dérober ses jouets (là, un bracelet);-))

    donc le net sans son est finalement très dynamique, lol

    les seuls qui restent de marbre: les chiens! Je sais pas comment ils font pour dormir...
    9
    Lundi 12 Avril 2010 à 12:32
    je n'ai pas mis le son, lol, je me suis contentée de lire les sous-titres;-)) car avec mon pixie et ma fille, pas la peine de mettre le son, ils FONT le son! mdr!
    8
    Lundi 12 Avril 2010 à 12:21
    exactement!

    je viens de regarder une interview de Maggie Stiefvater réalisée par lecture academy, sur le site de Francesca...hyper intéressant, surtout quand elle pale de sa façon d'écrire, et de la couverture qu'elle préfère ;-)))
    7
    Lundi 12 Avril 2010 à 11:50
    certes en collège, ils sont encore jeunes, mais plus tard, ils veulent être riches...comment? ça, c'est pas leur problème! par le travail? ça va pas, non? mdr!

    Eddy a vu sur son ordi que c'est Michael Vendetta qui a gagné la ferme célébrités...or, ce mec n'a aucun talent: ni sportif, ni comédien, ni chanteur...ça illustre bien ce qu'on dit, je trouve!

    seule l'apparence compte..;et encore, moi, je le trouve moche, mais bon...
    6
    Lundi 12 Avril 2010 à 11:38
    oui, stripteaseuses ou pire encore, si tu vois ce que je veux dire.. pas d'amour là-dedans, ni de respect, juste une allure à tenir coûte que coûte...c'est d'un triste...parce que bonjour le monde déshumanisé, sans sentiment...ça donne quoi, comme relation? comme modèle ?

    de toute façon, c'est à croire que toutes les valeurs sont mises à mal! J'ai vu un reportage sur les dangers d'internet...un garçon avait été pris pour cible par ses camarades et recevait des insultes, un groupe avait été crée contre lui...parce qu'il avait de bonne notes!

    donc montrer ses sentiments à la fille qu'on aime, avoir de bonnes notes, c'est pas bien...!!!!
    5
    Lundi 12 Avril 2010 à 11:25
    tout à fait! les filles sont prisonnières d'une image! Je suis toujours très sceptique quand je vois un clip de rap, pas toi? la fille en short lamé, faire-valoir du chanteur à grosses chaînes en or...et ce n'est pas une caricature hélas....

    dans le rock, les garçons ont un autre look plus rassurant, non?
    4
    Lundi 12 Avril 2010 à 11:15
    c'est bon signe que ce garçon ait pleuré..;il a compris que la sensibilité n'était pas une tare!

    parce que franchement, pour paraître "normales" et c'est ça le pire, beaucoup de filles ne sortent qu'avec des garçons durs , au look agressif, tout comme le vocabulaire...quand je vois ça au collège, je me dis qu'il y a du chemin à faire...
    3
    Lundi 12 Avril 2010 à 11:10
    j'aime beaucoup l'avant-dernier paragraphe, sur l'amour respectueux qui élève et non le contraire...belle leçon de vie pour certains ados...

    et ça me fait penser que je n'ai pas toujours été réceptive à mon propre chéri alors que lui l'a toujours été...oui, ça existe, les amours de jeunesse vrais...on sait le reconnaître...sinon, mon Eddy ne se serait pas marié à 20 ans...

    Merci pour cet article qui met bien les choses au point et que beaucoup d'ados devraient lire !!!
    2
    Lundi 12 Avril 2010 à 11:05
    triste constat quand des garçons disent qu'ils ne voudraient pas être Sam et que des filles disent qu'elles aimeraient tant en rencontrer un...il faudrait que les gens se recentrent plus sur leurs sentiments sans crainte que ça fasse trop sensible ou...gay!!!
    1
    Lundi 12 Avril 2010 à 11:02
    oui, on sait quand c'est le bon...quand Maggie dit "je savais", c'est si vrai, on le sent bien...moi j'étais mariée neuf mois après ma rencontre;-))
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :